Museo Nazionale dell’Automobile

Museo Nazionale dell’Automobile, l’histoire automobile italienne dans un musée

Museo Nazionale dell’Automobile
Bugatti

Situé à proximité du quartier du Lingotto, qui fut autrefois l’un des principaux sites industriels de Fiat, le Museo Nazionale dell’Automobile est un véritable temple de l’histoire de l’automobile. Fondé en 1932 par Carlo Biscaretti di Ruffia, le MAUTO abrite une splendide collection qui compte presque 200 voitures. Le bâtiment de l’ancien musée a été entièrement rénové en 2011 et la scénographie entièrement repensée par la même occasion. La visite se déroule sur trois étages de haut en bas et retrace l’évolution de l’automobile de l’origine à nos jours.  Une grande partie du rez-de-chaussée est dédié au sport automobile où une immense grille de départ de Grand Prix reconstituée met en scène des monoplaces de tous les âges.
« Se prendre pour Fangio «, est une expression encore usitée de nos jours, qui illustre à merveille qu’elle était la notoriété du pilote Argentin. L’aura du quintuple champion du monde de F1 a grandement contribué à construire la légende des marques qui l’ont couronné comme : Ferrari, Maserati ou même Mercedes dont il fut l’ambassadeur. La collection du Museo Nazionale dell’Automobile est probablement le seul endroit au monde où l’on peut admirer plusieurs des voitures lui ayant permis de décrocher ses titres :

Museo Nazionale dell’Automobile
Mercedes W196
Museo Nazionale dell’Automobile
Lancia D50
Museo Nazionale dell’Automobile
Lancia D24

Museo Nazionale dell’Automobile, l’histoire automobile italienne

l’Alfa-Roméo 158 au volant de laquelle il a décroché sa première couronne, la Maserati 250F dont l’exemplaire exposé (châssis 2505) a permis à Fangio de s’imposer chez lui lors du Grand Prix de Buenos Aires et d’offrir par la même occasion sa première victoire au modèle, une véritable Lancia D50 (châssis n°0004), un des deux derniers exemplaires encore existant, l’autre appartenant toujours à Lancia. Quant à la Mercedes W196 (châssis 00003/54) mise en scène au sein d’un espace dédié, il s’agit de la même voiture mais dans sa configuration «Streamliner» (version carénée) que le pilote Argentin mena à la victoire à Reims en 1954.

Museo Nazionale dell’Automobile
Museo Nazionale dell’Automobile
Museo Nazionale dell’Automobile
Une belle ligne de départ
Museo Nazionale dell’Automobile
A gauche la Maserati 250 F de Fangio
Museo Nazionale dell’Automobile
Alfa Romeo 33 TT 12
Museo Nazionale dell’Automobile
Fiat Turbina
Museo Nazionale dell’Automobile
Fiat 500 A et Lancia Aurelia