Livre :
1964-Jean-Rolland-au-Critérium-des-Cévennes-sur-Alfa-TZ

Livre : “Jean ROLLAND l’épopée inachevée” par Alain LEGAY

Les Éditions JAMVAL nous informe du lancement de la souscription pour la parution fin 2020 de son prochain ouvrage “Jean ROLLAND l’épopée inachevée” par Alain LEGAY. L’auteur relate, avec un souci d’exhaustivité, la carrière de ce pilote bas-alpin et les nombreuses épreuves auxquelles il a participé.

Sacré deux fois Champion de France, son talent et son charisme ont marqué de leur empreinte le monde du rallye dès la fin des années 50 jusqu’à 1967, le plus souvent avec son fidèle ami Gabriel AUGIAS comme coéquipier.

Jean ROLLAND d’abord s’est illustré sur PEUGEOT 203. Il se distingua à plusieurs reprises dans les années 60 au volant de  CITROEN DS officielles.  Mais à partir de 1959 et tout au long de sa carrière,  il signa ses plus belles victoires sur ALFA-ROMEO, dont il pilota six modèles iconiques.

1967 Jean Rolland à la Targa Cévenole – Copyright Archives Maurice Louche  

Surnommé « Roi des Cévennes » et « Seigneur de la Coupe des Alpes », il brilla aussi en circuit et, lors de l’accident qui lui fut fatal à MONTLHÉRY en septembre 1967 il essayait l’ALFA 33 avec laquelle il accédait à la prestigieuse catégorie des Sport Prototypes.

Préfacé par Johnny RIVES, l’ouvrage est jalonné de témoignages de pilotes et de personnalités du sport automobile tel Jean TODT ainsi que d’anecdotes de Gérard LANVIN, alors responsable du Service course de la Société Française ALFA-ROMEO.

Copyright Archives Maurice Louche   


Un soin particulier a guidé la recherche des nombreuses photos enrichissant l’ouvrage, destiné à tous les passionnés de cette époque héroïque et de la riche histoire de la marque au trèfle.

Jean Rolland, pilote devenu icone

Jean ROLLAND est un pilote automobile qui courut de 1953 à 1967, d’abord dans des rallyes régionaux sur Peugeot 203 puis en s’engageant davantage à partir de 1959, après l’acquisition d’une Alfa Romeo Giulietta Sprint Veloce ‘Allegerita’ qu’il avait fait préparer par Virgilio CONRERO.

Originaire de Digne dans les Basses Alpes, Il a alors 24 ans et dispose désormais de la voiture correspondant à ses aspirations. Avec son ami Gabriel AUGIAS, ils vont remporter leurs premières grandes victoires à la Ronde Cévenole et au Critérium des Cévennes, deux fameuses épreuves réputées pour leurs difficultés. Ils renouvellent ces exploits en 1960.

Le programme s’intensifie en 1961, avec de nouvelles réussites dont une victoire GT au Tour de Corse et une première participation à la Coupe des Alpes que ROLLAND-AUGIAS terminent 2è avec une première Alfa confiée à Jean par la Société Française Alfa Romeo, une Giulietta Sprint Zagato.

A la fin de la saison 1962, Jean ROLLAND est 3è du Championnat de France. En 1963, ROLLAND-AUGIAS terminent la Coupe des Alpes avec une brillante victoire GT dans cette épreuve ‘marathon’ se déroulant sur les routes difficiles des cols des Alpes. Durant l’année, la SoFAR lui confie  une 2600 Sprint Conrero avec laquelle il remporte la catégorie ‘Tourisme amélioré’ lors des courses de côte du Mont Dore et de Chamrousse.

1961 Rolland-Augias à la Coupe des Alpes sur Alfa Giulietta SV – Copyright Archives Maurice Louche

Puis arrive 1964 et en cours d’année, la Giulia TZ, celle qui restera sa voiture de course préférée. Il renouvelle l’exploit d’une victoire GT à la Coupe des Alpes et devient Champion de France GT.

En 1965, il remporte entre autres, la victoire aux courses de Côte de Chamrousse et du Mont Dore, en GT avec la TZ 2 et en ‘Tourisme Amélioré’ avec la GTA dont c’est la première apparition, battant contre toute attente l’invincible Ford Mustang d’Henri GREDER.

Fin 1966, Jean ROLLAND est Champion de France ‘Tourisme et Spéciale’ et cumule depuis ses débuts 17 victoires absolues, 17 victoires GT et 21 victoires Tourisme, dont 3 à la Ronde Cévenole, 5 au Critérium des Cévennes, 4 au Critérium Jean Behra, 3 à la Coupe des Alpes, 3 au Tour de Corse, 4 à la Course de Côte du Mont Dore, 3 à la Course de Côte de Chamrousse…

Toutes ces épreuves ont un point commun : Elles se situent dans le sud-est de la France, région dont ROLLAND-AUGIAS ne s’éloignent qu’exceptionnellement, mais aussi région riche en épreuves de sport automobile se déroulant sur des routes et dans un cadre exceptionnels. Jean ROLLAND ne dérogera à ce choix que ponctuellement, pour l’Italie (Mille Miglia, Targa Florio), pour courir à Montlhéry (1000 km de Paris, Coupe du Salon), pour la Floride (12 Heures de Sebring sur TZ2 avec Bernard CONSTEN), pour le Rallye de Lorraine…

 1964 Jean Rolland au Critérium des Cévennes sur Alfa TZ – Copyright Archives Maurice Louche

Puis arrive 1967 et l’Alfa Sport-Prototype tant attendue, la 33/2. Celle qui doit faire évoluer Jean des rallyes aux circuits, le double champion de France souhaitant échapper aux contraintes des longues reconnaissances qui sont incontournables pour les rallyes de longue distance sur plusieurs jours qui comportent toutes les disciplines : Vitesse sur circuit, épreuves routières et de montagne, courses de côte. Depuis un an, des propositions lui avaient été faites mais il attendait le Prototype Alfa 2 litres avec lequel il venait d’avoir une première expérience prometteuse à la Targa Florio où l’Alfa 33/2 de ROLLAND-De ADAMICH avait tenu la 3è place du Général jusque l’avant dernier des 10 tours.

Hélas, le 17 Septembre, après une journée d’essais à Montlhéry, c’est au volant d’une Alfa 33/2 qu’il se tuera en ayant voulu tenter un ultime tour du circuit routier… Malheureusement le tour de trop !

Jean ROLLAND était un sportif doué, sympathique et convivial, ayant pratiqué successivement le football, la moto et… le tennis qu’il préférait aux reconnaissances. Il aimait sa Ville de Digne et ses montagnes, les rencontres au café de France avec ses amis et supporters, il aimait le sport auto, les Alfa, sa 300 SL et ses voitures anciennes… Mais pour mieux se consacrer à ses affaires, il avait fait le choix d’orienter son programme de Sport Automobile vers les Sport-Prototypes et les circuits, notamment dès que Gabriel AUGIAS avait souhaité arrêter la compétition pour raisons familiales.

1966 Rolland-Augias au Critérium Alpin Fleurs et Parfums sur Alfa GTA – Copyright Archives Maurice Louche

Ce livre retrace la carrière sportive de ce double champion de France face aux forces en présence, les pilotes, la plupart champion multidisciplinaires et leurs autos, d’aspect proche de celles que nous convoitions dans les revues, catalogues et chez les concessionnaires…                      Alain.LEGAY

Photos Copyright Archives Maurice Louche  

INFORMATIONS ET SOUSCRIPTION : https://www.jamval.com/commande/souscription/

D’autres livres https://www.retropassionautomobiles.fr/2020/10/24-heures-du-mans/

2 Commentaires

  1. Bonjour, respectueusement une couplé de corrections pour l’auteur: le terme “Alleggerita” est un anachronisme moderne pour la Giulietta Sprint Veloce. Il y avait à l’époque juste la “Sprint” et la “Sprint Veloce”, version de course de la première. Aussi la dénomination “33/2” est incorrect car cette version de la 33 n’est apparue qu’en 1968. Rolland à couru en Tipo 33 en 1967. On peut à la limite dire que sa voiture était la version “Mugello” de la Tipo 33, car elle était l’évolution de la version initiale dite “Fléron” de la fameuse 33 Autodelta…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici