La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007.

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

Dès 1920, les courses automobiles gagnent le Maghreb et ses voisins. Les équipes européennes voient là l’occasion de rafler notoriété, primes de départ et, plus tard, points pour le championnat mondial. 

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007
La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

1928, Tunis accueille les plus grands pilotes sur un circuit de 5,248 km tracé en ville dans le quartier du Bardo.

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

Sur la grille, 19 pilotes prennent le départ, Amilcar, Bugatti, Salmson, sont prêts à en découdre.

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

Le premier Grand Prix de Tunisie est lancé.

1929, avec un circuit allongé à 8 km. Cette 2ème édition voit apparaître des autos de haut niveau, Alfa Romeo P2, Maserati 8C et 16C dont une conduite par Ernesto Maserati, d’une Mercedes Benz SSK et pas moins de six Bugatti 35C.

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007
La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

En 1930, le Grand Prix n’aura pas lieu. 1931, un nouveau tracé de 12,715 km prend le nom de Circuit de Carthage.

La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007
La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007
La petite histoire des Grands Prix de Tunisie, de 1920 à 2007

Le Grand Prix de Tunis 1932 sur un tracé strictement identique. Louis Chiron, fait exploser le record du tour à plus de 151 km/h de moyenne, au volant de sa 51.