R17 GORDINI Groupe 2, le coupé populaire de compétition

Avec l’arrivée de la R17, un coupé au design original vendu à un tarif accessible,
Renault comble un vide dans sa gamme et peut profiter à son tour du boom des
coupés populaires qui régnait à cette époque-là. Le succès commercial sera
disons… tout au plus honnête. La mode du custom et des kits de personnalisation parfois hasardeux, façon volant en moumoute ou chien avec la tête qui oscille sur la plage arrière, aura raison de la R17 dont l’image de voiture de « beauf » lui collera longtemps aux basques. Ayant besoin d’arguments de vente, la régie confie la R17 à Hubert Melo, qui a déjà travaillé sur le R12 Gordini, dont la mission sera de métamorphoser le petit coupé de « monsieur tout le monde » en véritable bête de course.

R17 GORDINI


Les années 70 représentent une période charnière pour le service compétition
Renault alors en pleine mutation. A cette époque-là, la marque au Losange est
présente sur tous les fronts : le rallye bien sûr, l’endurance avec une victoire aux 24
Heures du Mans en ligne de mire sans oublier la F1 encore en gestation. L’activité
est centralisée à Dieppe où le nouvel atelier remplacera à terme celui d’Alpine où
étaient développés les prototypes du Mans et celui du quai du Point du jour à
Boulogne Billancourt où se trouve encore le service Hubert Melo en charge des R12
et R17 Gordini.

R17 GORDINI
R17 GORDINI


C’est à Boulogne Billancourt justement que Jacky Privé, tout juste auréolé de sa
victoire lors du tout premier « Côte d’Ivoire – Côte d’Azur », prend livraison début
1976 de la R17 Gordini Groupe 2 dont il vient de faire l’acquisition avec son ami
Jacques Briy.

R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI


Mise en circulation en 74, la R17 immatriculée 7786 DW 92 est une des 14 voitures
usine produites. Encore de nos jours, on ignore si elle a été engagée sous la
bannière officielle sur la période 74 à 76, ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’une des
dernières R17 Gordini assemblée, à ce titre elle est particulièrement aboutie et dotée
d’équipements et d’évolutions dont ses devancières ne disposaient pas encore
comme la direction assistée ainsi qu’un gros réservoir type aviation situé à l’arrière et
dont la trappe de remplissage d’essence se trouve au beau milieu du coffre.
Jacky Privé prendra part à quelques rallyes du championnat du monde au volant de
la R17, à commencer par le très cassant East African Safari où il sera disqualifié,
puis le Rallye du Maroc copiloté par Tilbert avec une 6ième place à la clef et pour
finir l’impitoyable rallye du Bandama qui se soldera à nouveau par un abandon. La
dernière épreuve de Jacques Privé avec la R17 sera la Ronde de Chamonix 77
associé à Guy Chasseuil.

R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI
R17 GORDINI


Début 1977, Roland de Libran qui vient de se séparer de son Alpine A110 est à la
recherche de la monture idéale pour s’aligner dans les plus grands rallyes sur terre.
Son mécanicien Henri Gros, qui ne jure que par Renault, l’incite à se porter
acquéreur d’une R17 dont la solidité et la robustesse ne sont plus à démontrer.
Roland de Libran et Henri se rendent donc chez Renault sport à Boulogne Billancourt
où Renault leur propose les deux dernières voitures disponibles dont l’une d’entre
elles n’est autre que l’ancienne voiture de Jacky Privé. Henri arrête son choix sur
cette dernière ainsi que sur un stock de pièces qui lui permettront d’en assurer
l’assistance et l’entretien. Quelques jours plus tard Roland de Libran est au départ du
Rallye du Portugal au volant la R17. Malheureusement, Roland connaîtra une
première déconvenue à son volant en décollant sur un rond-point éventrant le
dessous de la Renault. Henri Gros effectuera les réparations sur place. Cette
cicatrice si particulière, toujours visible de nos jours, servira des années plus tard à
authentifier la voiture. Le Rallye de l’Acropole se déroulera sous de meilleures
auspices, où associé à Jean-François Vial, Roland de Libran terminera 10ième au
général. Sur la base militaire de Canjuers, ce dernier sera une nouvelle fois contraint
à l’abandon. Le Rallye des 1000 Pistes marquera sa dernière participation au volant
la R17. N’ayant pas l